les Radios
les maison d'édition
la production
Article >
Charente-Maritime
Covid-19
Auteur de l'article : Master MASTER publié le : 14/03/2020 à 12:03
Le point complet dans le département [Direct]
30/03/20 (18h15)

Après 12 suspicions de cas de Covid-19 chez Sitel à Périgny, la CGT a demandé au préfet de la Charente-Maritime, la fermeture administrative de l'entreprise, estimant que les mesures mises en places ne sont pas suffisantes. Une demande au nom de la santé des salariés a précisé le syndicat.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

30/03/20 (13h55)

Transports régionaux > lignes de bus :
Dans le cadre des mesures de confinement à respecter et suite à l’observation de l’évolution de la fréquentation, la Région prend les mesures graduées suivantes :
- A compter du lundi 30 mars 2020 et pour une durée non connue, suppression des lignes suivantes :
. Ligne 2537 Surgères – Matha
. Ligne 3011 Siecq – Saintes
. Ligne 3015 Saint – Aigulin – Montguyon – Saintes
. Ligne 3016 Lorignac – Saintes.
- A compter du mercredi 1er avril 2020, les lignes régulières suivantes en service réduit depuis le 19 mars dernier seront assurées en TAD (sur réservation) :
. Ligne 1 Courçon - LR;
. lignes 2 A/2B Marans - LR;
. lignes 4A/4B Surgères - LR;
. Iigne 7 Saint Pierre d’Oléron - LR;
. Ligne 8 Saintes – Marennes ;
. ligne 9 Rochefort – Royan ;
. ligne 11 Rochefort – Saint Jean d’Angély ;
. ligne 12 Royan – Saintes ;
. ligne 13 Rochefort – Saintes.
- Les lignes 3 et 6 E sont maintenues avec leur niveau de desserte mis en place depuis le jeudi 16 mars sans réservation.
- La liaison maritime Fouras – Ile d’Aix est maintenue suivant le niveau de desserte réduit établi depuis cette dernière semaine.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

29/03/20 (12h50)

Le maire de Breuillet testé positif au Covid-19. C'est dans une publication sur le site internet de la mairie que la commune de Breuillet (proche de Royan), a annoncé la nouvelle. Jacques Lys a été placé en confinement à son domicile pour les 15 prochains jours. "Pendant cette période, tous les services municipaux seront fermés. L’accueil téléphonique en Mairie sera assuré, a minima, par un seul agent" précise la mairie sur son site.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

29/03/20 (12h00)

Après le décès des suites du Covid-19 à l'âge de 75 ans de l'ancien ministre et président du conseil départemental des Hauts de Seine, Patrick Devedjian, les hommages se succèdent ce matin. En Charente-Maritime, le président du département a réagit sur son compte Twitter à ce décès.

Réaction de Dominique Bussereau :
"Hommage très ému à notre collègue et ami, @DevedjianP victime de l’épidémie qui maltraite le monde. Mon collègue au @gouvernementFR et a l’@AssembleeNat était un homme fin, cultivé, innovateur et brillant. L’@ADepartementsF perd l’un des siens et est en deuil. Condoléances aux siens."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28/03/20 (14h25)

Les gendarmes de la Charente-Maritime appelle à la vigilance face à la recrudescence d'escrocs, qui se font passer pour des gendarmes :

"Vous êtes contrôlé par un gendarme « en civil » qui vous demande le paiement immédiat d’une amende ?
Vous êtes en présence d’un malfaiteur usant d’une fausse qualité essayant de vous extorquer 135 euros comme cela a été le cas cette semaine dans les Landes.
Sachez qu'en Charente-Maritime, les gendarmes qui contrôlent le respect des règles de confinement travaillent "en tenue" et ne dressent que des procès-verbaux électroniques ou papier.
Refusez de payer et composez le 17"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28/03/20 (14h20)

Après une dizaine de jours d'attente suite aux annonces de la garde des sceaux Nicole Belloubet d'envoyer des masques à l'administration pénitentiaire, ces derniers, sont enfin arrivés à la prison de Saint-Martin de Ré. Alors que certains surveillants se plaignaient de ne pas pouvoir se protéger, et que ça risquait de mettre en danger leurs collègues, leur familles et les détenus, ils vont enfin pouvoir s'équiper, alors que les cas de détenus contaminés se multiplient sur le territoire national, et que cela, demandaient des masques pour les gardiens

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (22h00)

L'Agence Régionale de Santé a communiqué plusieurs chiffres concernant le Covid-19 dans le département :

- 48 patients vont arriver de la région Grand-Est vers la Nouvelle-Aquitaine grâce à deux TGV médicalisés. Quatre d'entre eux seront acheminés vers le Centre Hospitalier de La Rochelle.
- 60 professionnels de Nouvelle-Aquitaine, (anesthésistes, médecins urgentistes, infirmiers anesthésistes, infirmiers), qui se sont portés volontaires vont eux faire le chemin inverse.
- Les chiffres du jour enregistrent encore une augmentation du nombre de cas dans la région. 165 nouveaux cas ont été détectés ce qui porte le total à 1 172.
- L'Agence Régionale de Santé a également communiqué les chiffres concernant le Coronavirus dans le département. La Charente-Maritime compte 70 cas dans le département. Parmi eux, 36 sont hospitalisés, 11 sont en réanimation et 15 sont sortis de l'hôpital.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (19h40)

Le Centre Hospitalier de Saintonge, lance un appel au don de matériel. Sur blouses, lunettes de protection, masques chirurgicaux FFP2 et FFP3. Que vous soyez une entreprise, un particulier, ou une institution publique, et que vous souhaitez faire un don, vous pouvez adresser un mail à darm@ch-saintonge.fr.

La protection civile de Charente-Maritime, fait elle aussi appelle aux dons. Bientôt engagée sur le terrain en soutien du personnel soignant, l'association est reconnue d'utilité publique et est mobilisable par la préfecture. Afin de ne pas mettre en danger ses membres, elle recherche également du matériel (masques chirurgicaux, FFP2, lunettes ou masques de protection faciale, sur blouses, combinaisons avec ou sans capuches, charlottes, surchaussures, solution hydroalcoolique, gants à usage unique, désinfectants textile et javel). La protection civile fait également savoir, qu'elle reversera le surplus aux hôpitaux. Si vous n'êtes pas en mesure de faire dons de matériels, elle accepte aussi les dons numéraires : https://www.helloasso.com/associations/protection-civile-de-charente-maritime/formulaires/1?fbclid=IwAR1nQL835hYbiclX8eXn-znOoeJa_rjyT_Ozv2ZNAMEwHhzYfWppx3eXdTA

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (17h45)

Le département oeuvre aussi pour les personnes âgées. Afin de rompre l'isolement de nos aînées, le département met en place une veille sociale renforcée en partenariat avec La Poste et l'Association des Maires de France.
Ce service, "veiller sur nos parents" est un service mis en place par le groupe postal, qui a d'ores et déjà annoncé jeudi, qu'il ne serait pas facturé. L'association des maires de France, a communiqué au département, la liste des personnes inscrites sur les listes communales "Plan Canicule", ce qui représente environ 6 000 contacts utilisables pendant cette période de crise sanitaire.

Pour bénéficier de ce service, il suffit d'appeler ou de faire appeler par un proche 0800 000 011 (service gratuit + prix appel).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (11h50)

Les gendarmes de la Charente-Maritime, relatent sur leur page Facebook une nouvelle histoire de non-respect du confinement. Je vous laisse la lire :
"Un jeune homme de 23 ans domicilié à Saint Augustin, passe la soirée du 25 mars chez des amis à Saujon, faisant ainsi fi des règles de confinement.
Alors qu'il circule sur une moto de petite cylindrée, il croise la patrouille de la brigade de Saujon qui décide de le contrôler en raison des mesures de confinement.
Malgré l'utilisation des gyrophares du véhicule de service,le conducteur du cyclo accélère atteignant les 100km/h. Il franchit un premier rond point à toute allure, manque de renverser une personne promenant son chien. Il fonce dans des barrières qui avaient été placées par la mairie pour bloquer un axe.
La patrouille le perd rapidement. A la vue du sens du circulation, les militaires décident de se placer en amont de l'axe afin de l'attendre. Ils voient le cyclo arriver à faible allure, feux éteints. Le conducteur se retrouve nez à nez avec le véhicule de service. Il recule et fait demi-tour et reprend sa route à pleine vitesse (feux toujours éteints).
Connaissant mal les lieux, le conducteur emprunte une impasse. Les gendarmes arrivent et procèdent aux injonctions. Le conducteur obtempère en pleurant, avouant immédiatement qu'il n'avait pas de laissez passer.
Ont été relevées à son encontre les infractions suivantes:
- conduite sous stupéfiant
- défaut d'assurance,
- refus d'obtempérer,
- conduite d'un véhicule terrestre à moteur compromettant la sécurité ou tranquillité publique par une violation délibérée de la réglementation routière par un conducteur ayant fait usage de stupéfiants,
- absence de laisser-passer.
Il est convoqué le tribunal judiciaire de SAINTES le 10 juin 2020."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (11h45)

Les gendarmes de la Charente Maritime vous adressent un message sur leur page Facebook. N’encombrez pas le 17. Ils vous donnent un exemple concret. Hier, une femme a laissé un écrit en disant qu’elle allait se suicider en sautant du pont de l’Île de Ré. Grâce au 17, elle a pu être sauvée à temps, retrouvée dans sa voiture. Pour toutes questions liées au virus un numéro : 0 800 130 000.

L'histoire complète :

"Hier en fin de matinée, la brigade de Saint Martin de Ré est engagée par le centre opérationnel qui reçoit les appels au 17 suite au signalement d'une femme qui a laissé un écrit chez elle disant qu'elle allait se suicider en sautant du pont de l'ile de Ré.
La patrouille localise rapidement le véhicule de cette femme en détresse qui se trouve bien sur le pont. Les gendarmes la découvre en pleurs dans son véhicule et on pu la prendre en charge avant qu'elle ne commette l'irréparable."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (10h35)

En Charente-Maritime, le nombre de cas augmenterait lui aussi. Quinze personnes auraient été hospitalisées hier dont treize en réanimation. Il y aurait trois cas à La Rochelle et Rochefort, ainsi que dix à Saintes.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

27/03/20 (10h20)

Pour débuter cette journée, faisons un point dans la région. Les chiffres de la Nouvelle-Aquitaine augmentent fortement puisque la barre des 1000 cas a été franchie. Actuellement, 236 personnes sont hospitalisés dont 75 en réanimation, alors que neuf personnes sont décédées jeudi ce qui porte le total à 34. L'Agence Régionale de Santé communiquera les chiffres départementaux ce soir.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

26/03/20 (18h10)

Lycéens, apprentis, si vous êtes en difficultés scolaires pendant cette période de confinement, la région Nouvelle-Aquitaine vous propose son aide. Que ce soit en français, en anglais, en espagnol, en mathématiques et en physique, vous pouvez contacter le 05 57 57 50 00, un service accessible du lundi au jeudi de 18h à 21 (hors vacances scolaires et jours fériés).

Plus d'informations : https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/jeunesse/soutien-scolaire-service-gratuit-daide-aux-devoirs

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

26/03/20 (16h05)

Voici des extraits des communications téléphoniques qu'ont reçu des gendarmes (et que relatent nos confrères de France 3 Pays de la Loire ainsi que de l'AFP) :

"Est-ce que vous avez accès au cours de la Bourse ? Parce que je voudrais savoir si c'est le moment pour vendre des actions."
"Est-ce que vous pourriez appeler ma mère pour lui dire que je ne pourrais pas aller chercher mon assiette de soupe ? Parce qu'elle ne veut pas comprendre !"
"Ma machine à laver est en panne. Comment puis-je faire pour la réparer ?"
"Je peux aller faire un tour avec ma voiture s'il vous plaît ? J'ai peur que la batterie se décharge"
"Est-ce que je peux aller faire les courses avec ma femme puisqu'elle n'a pas de permis ? - Non monsieur, il est préférable que vous y alliez tout seul. - Ah mais c'est pas possible, c'est elle qui s'occupe de ça d'habitude."
"Je travaille de nuit, est-ce que je dois faire une nouvelle attestation de sortie exceptionnelle pour rentrer chez moi une fois minuit passé ?"
"Mon livreur de pizza est dehors, est-ce que je suis autorisé à lui ouvrir ?"
"Est-ce que j'ai le droit d'aller faire du piégeage de ragondin ?"
"Ma locataire n'est pas confinée chez elle et me demande de récupérer son chat pour le nourrir. Je peux le faire ?"
"Je peux aller tondre la pelouse chez ma mère, à trente kilomètres ? J'ai peur qu'elle soit bientôt trop haute"
"Je suis confiné avec ma copine depuis quelques jours et je voudrais savoir si je pouvais aller me confiner ailleurs"
"Une chauve-souris s'est coincée dans le grillage de mon jardin. Que dois-je faire ?"
"Après mon divorce, j’ai réussi à retrouver quelqu’un. Mais il habite à 25 kilomètres de chez moi. Comment faire avec le confinement ?"
Un homme "contrôlé à plus de 50 km de chez lui, qui a expliqué au gendarme avoir besoin d’acheter du cassoulet."
Un autre "s’est déplacé pour faire laver sa voiture. Pas vraiment une situation d’urgence."
Une personne a appelé "parce qu’elle avait l’habitude d’acheter sa viande halal à Lorient alors qu’elle habite dans notre département."
"On a eu un couple assez libertin qui voulait savoir si le mari pouvait passer le week-end comme d’habitude chez sa maîtresse !"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

25/03/20 (17h35)

Voici la liste des marchés ayant obtenu une dérogation préfectorale :

- Marché central de La Rochelle (partie couverte-halle) les mercredis et samedis matin
- Marché de Montendre, le jeudi matin
- Marché situé à la halle de La Pallice à La Rochelle, le dimanche
- Marché de Port Neuf, le jeudi
- Marché de Fouras (halles), les mardis, jeudis et samedis aux halles couvertes et fermées
- Marché d'Echillais, les mercredis
- Marché de Cozes, les mercredis
- Marché de La Brée-les-Bains, les mercredis et samedis
- Marché de Pons (halles du centre-ville), le samedi matin
- Marché de Port-des-Barques, les mercredis et vendredis
- Marché de Saint-Pierre d'Oléron (halle couverte et autour), les jeudis et dimanches
- Marché de Saint-Pierre d'Oléron (La Cotinière), les jeudis et dimanches
- Marché du Château d'Oléron, les mardis, jeudis et samedis
- Marché de Saint-Genis de Saintonge, le jeudi matin

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

25/03/20 (17h20)

Le département annonce avoir commandé 100 000 masques (chirurgicaux et FFP2). Un premier lot qui devrait être livré dans le courant de la semaine prochaine afin de continuer à équiper au mieux les professionnels du secteur social, qui interviennent auprès des personnes ou en établissement, mais aussi aux personnels des champs de compétence du département (protection maternelle et infantile, protection de l’enfance, services d’aides à domicile agréés chez les personnes âgées et handicapées).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

25/03/20 (15h30)

En cette période où les accès aux hôpitaux sont fortement restreints, vous, futur papa, pouvez-vous assister à la naissance de votre futur enfant ? La réponse est oui. Sur sa page Facebook, le groupe hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis, fait savoir que les conjoints sont admis en salle d'accouchement uniquement. "Cette décision a été prise pour limiter le risque de contamination de nos personnels et de l'ensemble de nos patients. Cette période est difficile pour vous, futurs parents et nous en sommes désolés. Néanmoins, nos équipes font le maximum pour vous apporter la douceur et le soutien dont vous avez besoin. Nous vous remercions de votre compréhension."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

25/03/20 (14h15)

Les anciennes attestations sont toujours valables. Alors que ces dernières heures, plusieurs rumeurs courent comme quoi, les anciens papiers dérogatoires seraient caduques, nous pouvons finalement toujours les utiliser à une seule condition : rajouter de façon manuscrite l'heure de sortie. En revanche, les nouvelles attestations diffèrent des anciennes. Le motif "activité physique" a été précisé et deux nouvelles raisons de sortie ont été rajoutées :
- Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
- Convocation judiciaire ou administrative.
- Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (20h55)

A la prison de Saint Martin de Ré, les surveillants interdits de porter des équipements de protection ? C'est en tout cas ce que relate un article de actupenit.com, le site de l'actualité pénitentiaire. Alors qu'un des agents est en service et porte des gants en latex, le nouveau directeur de la prison, lui demande d'enlever ses gants. Celui-ci refuse et lui dit qu'il ne veut pas jouer avec sa vie et celle de sa famille. Le directeur lui a alors adressé une lettre d'observation avant une éventuelle demande d'explication pouvant aboutir à une sanction.

"On croit halluciner. Surtout que du côté de la maison centrale, les agents, n'ont ni gants, ni gel, ni masques, on est à poil" rapporte un surveillant pénitentiaire du syndicat FO pénitentiaire.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (18h55)

Le département toujours au plus près de vous. Il continue d'assurer ses missions auprès des Charentais-Maritimes (Gardes d'enfants, Assistantes Maternelles, Consultation en Protection Maternelle et Infantile (PMI), Suivi des personnes âgées et isolées, Gestion de l'APA et du rSa, Personnes en situation de handicap, Assistantes sociales et solidarité, Suivi des familles, Suivie des demandes de subventions). Malgré tout cela, le département met un nouveau service en place, la Foire aux questions, disponible, à l'adresse suivante : https://la.charente-maritime.fr/actualites/coronavirus-departement-repond-vos-questions.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (18h20)

En cette période de confinement, les sites de divertissements gérés par le département, essaye de vous occuper. La cité de l'huître par exemple, vous propose de visiter son site en accédant à des vidéos et des expositions. Pour cela, rendez-vous à l'adresse suivante : https://cite-huitre.com/en-attendant/
Ce n'est pas terminé, du côté du Paléosite on vous propose le "Paléo-quiz" : https://paleosite.fr/le-paleo-quiz/
Le site archéologique du Fâ propose également son "Gallo'quiz" : https://www.fa-barzan.com/galloquizz/
Pour le marais aux oiseaux, on vous propose de découvrir quel genre d'animal vous êtes : http://www.marais-aux-oiseaux.fr/quel-genre-dami-des-animaux-es-tu/

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (14h15)

La poste réduit petit à petit la fréquence de distribution du courrier. Le groupe postal a décidé de "protéger la santé de son personnel". De ce fait, le temps de travail de ses salariés va passer à quatre jours cette semaine, avant de passer à trois jours dès le lundi 30 mars. Dans son communiqué, la poste fait également savoir que si les conditions sanitaires de pré-requis ne sont pas respectés (accès à des points d’eau identifiés, équipement en gel hydro-alcoolique ou lingettes virucides, masques pour les services l’exigeant (services de proximité pour les plus fragiles), le service sera suspendu le temps que ces conditions soient à nouveau réunies), le service serait suspendu. Les services suivants sont également maintenus : portage de repas aux seniors, le portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants. Ces services seront assurés par des agents dédiés, travaillant également à temps partiel sur leur cycle de travail.

Le communiqué complet : https://www.groupelaposte.com/fr/article/informations-liees-au-virus-covid-19

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (11h55)

La gendarmerie de la Charente-Maritime, raconte une nouvelle fois, sur sa page Facebook, un comportement face auquel elle a dû faire face. Ça se passe du côté de Montendre. Un homme à vélo va faire ses courses et est contrôlé par la brigade locale ainsi que la police municipale. L'individu est verbalisé car il ne possède pas d'attestation . Mais voilà, alors que les militaires et les policiers, lui demandent de rentrer chez lui pour mettre sa situation en conformité avec les règles en vigueurs, l'homme refuse et tente de forcer le contrôle en argumentant qu'il "se moquait des règles". Un gendarme se met en travers de sa route pour qu'il s'arrête, le cycliste menace alors de percuter le gendarme, s'il ne s'écarte pas. Le militaire s'écarte, le cycliste est déséquilibré et se fracture le col du fémur. Bilan : il est hospitalisé à l'hôpital de Jonzac.

Sur leur page Facebook, les gendarmes avertissent : "Encore un comportement déviant qui met en difficulté les services de secours et de santé. Les règles édictées par le gouvernement ont pour but de sauver des vies. Respectez les ! Nous le répétons encore aujourd'hui, stop à la bêtise !"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (11h50)

Le gouvernement a mis en place un site pour du volontariat : covid19.reserve-civique.gouv.fr. Quatre types d’aides sont possibles : l’aide alimentaire et d’urgence, la garde exceptionnelle d’enfants, le lien avec les personnes fragiles isolées et la solidarité de proximité. Les personnes notamment visées sont les jeunes en services nationales et universels, mais aussi tous les Français de moins de 70 ans.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (10h55)

La pratique de la pêche (loisir) est prohibée, tout comme la chasse. Les gendarmes de la Charente-Maritime, ont relayé un message sur leur page Facebook pour l'indiquer, ces pratiques ne rentrant pas dans les cas exceptionnelles de l'attestation dérogatoire. Seules les personnes bénéficiant d'un plan d'eau sur leur terrain privé, sont autorisés à pratiqués la pêche en la pêche en loisir. Les gendarmes précisent également : "Le fait d'utiliser son bateau pour aller pêcher constitue également un déplacement non essentiel et est donc à proscrire."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24/03/20 (10h50)

Le ministère de la transition écologique et solidaire, a fait un point en ce qui concerne les contrôles techniques. Des délais supplémentaires sont accordés (3 mois pour les véhicules légers et 15 jours pour les véhicules lourds). Toutefois, étant donné que certains véhicules doivent encore circuler pendant cette période de confinement (transports de marchandises, transports pour des raisons professionnelles, etc.), certains centres sont autorisés à rester ouverts.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/03/20 (17h20)

A partir de ce lundi, l'aéroport de La Rochelle/Île de Ré a annoncé qu'il suspendait tous ses vols commerciaux. Le dernier avion s'est posé ce dimanche en provenance de Londres. En revanche, les pistes restent ouvertes pour les services de secours. Cette semaine, cinq agents maximum, seront en service, au sein de l'aéroport.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/03/20 (12h50)

Le maire de La Couarde sur Mer, Patrick Rayton, lance un appel à ses concitoyens. Face à l'épidémie de Coronavirus, il rappelle qu'il est important de rester chez soi. Chaque jour, le maire et ses élus observent des comportements inadmissibles. "Chaque jour, le Maire que je suis, les équipes et élus qui m'entourent, constatons des comportements encore trop irresponsables et non solidaires. Peut être un jour pourrons nous en rire, mais aujourd'hui ces comportements nous donnent envie de pleurer. Le confort et le petit plaisir de chacun ne peuvent guider nos conduites. Si des sorties peuvent être autorisées à titre dérogatoires, il est temps de comprendre qu'elles ne doivent être qu'exceptionnelles. Le seul mot d'ordre à retenir est "Rester chez soi". C'est une impérieuses nécessité pour se protéger soi même et protéger les autres." Dans son message, Patrick Rayon, alerte sur la recrudescence des cas sur l'Île de Ré. "Chaque jour, nous échangeons avec les médecins. Sur notre territoire, des personnes infectées par le COVID-19 sont déjà diagnostiquées. Nous commençons à compter en dizaines. Des malades sont en réanimation à l'hôpital de La Rochelle. La plupart d'entre eux ne sont pas testés, ce qui explique que ces cas ne soient pas encore remontés dans les données de suivi de l'Agence Régionale de Santé. Les médecins nous informent que le pic de l'épidémie est attendu dés maintenant et pour les deux semaines à venir, que le virus devient plus virulent au fil des contaminations et que de plus en plus de cas graves concernent des personnes de moins de 50 ans."

La totalité du message à retrouver ici : https://www.facebook.com/mairielacouarde/posts/2328496807450339

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/03/20 (12h)

Non une sortie en quad n'est pas un excuse valable pour sortir pendant le confinement. Les gendarmes de la Charente-Maritime ont relayé un événement qui aurait pu prendre une tournure dramatique. Dimanche, un homme de 30 ans, habitant de Sablonceaux a été victime d'un accident de quad sur la commune de Thénac. Avec le quad neuf de son ami, habitant de Meursac, il rentre dans un bois avant de percuter un arbre et d'être projeté en l'air. Sur place, la décision est prise de l'héliporter vers le CHU de Poitiers. Toujours hospitalisé ce lundi, ses jours ne sont pas en dangers, mais il devra répondre ultérieurement de ses actes.

Voici la deuxième partie du message des gendarmes :

"Outre le fait de braver les règles puisque cette personne ne possédait aucun justificatif de déplacement (qui d'ailleurs n'aurait pu le justifier), elle met inutilement en tension des services de gendarmerie, de secours et de santé qui sont déjà très sollicités.
Toujours hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger et Il devra répondre de ces actes ultérieurement.
Stop à la bêtise !
#sauverdesvie #restezchezvous"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/03/20 (10h00)

Les gendarmes de la Charente-Maritime nous livrent les meilleures excuses entendues durat les contrôles. Petit moment rigolade (même si on vous le rappelle, ce genre de comportement n'est pas acceptable durant le confinement) :

"- Être dans la même voiture que sa soeur jumelle, n'autorise pas à ne remplir qu'une seule attestation pour deux.
- La pêche à pied n'est pas considérée comme une activité de première nécessité
- Venir de Fontenay le comte en bus à La Rochelle pour se divertir en boite de nuit... Il fallait oser !"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23/03/20 (9h30)

La gendarmerie de la Charente-Maritime, a relayé ce matin un événement qui s'est déroulé lors d'un contrôle sur le port de Saint Martin de Ré ce dimanche. A ce moment-là, les gendarmes contrôlent un couple de jeune rethais, en balade.

La suite ici :

"Alors qu'ils sont en promenade et qu'ils présentent une attestation non conforme, le jeune homme déclare être positif au covid-19 et menace de cracher sur les gendarmes. Il les insulte et leur porte des coups de pied. Interpellé, il est placé en garde à vue.
Il sera jugé en août 2020 pour outrage, rébellion et non respect des règles dérogatoires de circulation."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

22/03/20 (20h44)

Dimanche, l’Agence Régionale de Santé a communiqué que 87 nouveaux cas de Coronavirus avaient été confirmés, ce qui porte le nombre total à 593. En Charente-Maritime, on dénombre 49 cas. Samedi, une personne est décédée à Saint-Jean-d’Angély, la première du département, alors que huit personnes sont mortes dans la région. La journée de dimanche a aussi vu un premier décès en Deux-Sèvres. Une femme de 86 ans en stade terminale en raison d'une pathologie grave.
Encore ce week-end, les contrôles se sont multipliés. Rien que la journée de samedi, 3 750 véhicules et 930 personnes ont été contrôlés. Sur l’ensemble du week-end, on compte 370 verbalisations contre 1000 en début de semaine. En France, ce sont 91 824 infractions qui ont été relevées. Depuis le début du week-end, un hélicoptère de la gendarmerie, tourne également autour de l'Île de Ré.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

21/03/20 (21h20)

Un premier décès lié au Covid-19 en Charente-Maritime a annoncé samedi soir l'Agence Régional de Santé. Un homme de 61 ans est décédé à l'hôpital de Saint-Jean-d'Angély. Déjà gravement malade avant d'être contaminé, il avait été orienté par son médecin généraliste vers ce Centre Hospitalier.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20/03/20 (18h15)

Le député LREM de Royan, Raphaël Gérard est hospitalisé en réanimation depuis samedi en raison du Coronavirus. Il fait parti des douze députés contaminés et est actuellement suivi en Auvergne. Son état ce serait, semble-t-il, stabilisé.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20/03/20 (15h)

Le préfet de la Charente-Maritime, Nicolas Basselier, a pris un second arrêté en complément de celui qui ferme les plages et les plans d’eau. Celui-ci, interdit l’accès aux chemins et sentiers côtiers, aux espaces dunaires, aux canaux, aux forêts et cales de mise à l’eau des bateaux situés sur le littoral et est également valable jusqu'au 31 mars, sauf motif professionnel justifié. Sur son site, la préfecture de la Charente-Maritime précise : "Est interdite la fréquentation piétonne, cycliste et à tous véhicules non autorisés de l’ensemble des espaces publics artificialisés du littoral : les ports, les quais, les jetées, les esplanades, les remblais et les fronts de mer, sauf motif professionnel justifié. Toute infraction à ces interdictions est passible d’une contravention de 4ème classe, soit 135€."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20/03/20 (12h46)

La poste a annoncé ce vendredi qu’elle allait faire souffler ses troupes. Pendant l’épidémie de Coronavirus, les postiers ne chôment pas. Face à cela, le groupe a pris la décision de suspendre ses activités ce samedi, et donc de fermer ses bureaux et annuler ses tournées.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20/03/20 (12h45)

Sur son site, la mairie de Puilboreau a communiqué concernant le Covid-19 :
"Suite aux mesures de confinement prises par le gouvernement pour l’ensemble du territoire, la mairie de Puilboreau vous informe des nouvelles dispositions, en vigueur à compter du mercredi 18 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre :

> La mairie ferme ses portes au public mais l’accueil téléphonique est maintenu au 05 46 68 01 88 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 17h30
> La Maison du Puilborain assure une permanence téléphonique au 05 46 68 99 77 le mardi après-midi et le jeudi matin. En dehors de ces créneaux, contactez la mairie au 05 46 68 01 88.
> La police municipale reste ouverte et joignable au 05 46 09 22 06
> La médiathèque est fermée
> Les écoles, la crèche ainsi que l’Ile aux Enfants sont fermés
> L’ensemble des déchèteries de l’agglomération est fermé

Vous pouvez bien entendu contacter vos services municipaux par e-mail ou via le site internet de la ville. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la situation.

Les déplacements sont limités : ne sortez qu'en cas de nécessité absolue. Afin de vous aider dans vos démarches, l'attestation de déplacement à remplir est disponible ici."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

20/03/20 (12h40)

Depuis le début de l'épidémie, cinq gendarmes de Charente-Maritime ont été contaminés par le Coronavirus apprend-t-on ce vendredi. En première ligne face au virus depuis les mesures de confinement, on apprend qu'aucun d'entre eux n'étaient en services au moment du dépistage. Ils ont tout de suite été placés à l'isolement, leur état ne nécessitant pas d'hospitalisation. A ce jour, trois d'entre-eux sont guéris.

en ce moment sur NA Media
Alerter NA Média
«Vous êtes témoin d’un évènement ?» Envoyez-nous vos photos ou vos vidéos, nous les relaierons sur notre site et à la radio.


Publicités